Conseils en cas de nez bouché

La congestion nasale n’a généralement rien de dangereux, mais elle peut être fort gênante. En appliquant les conseils suivants, vous soulagerez les symptômes.

Conseils utiles pour soulager vos symptômes

  • Buvez suffisamment d’eau.
  • Évitez l’air conditionné ainsi que les locaux froids ou enfumés.
  • Utilisez une solution physiologique en gouttes ou en spray pour rincer les fosses nasales et diluer les mucosités ainsi que pour faciliter l'évacuation.
  • Essayez la vapeur : en prenant une douche, en inhalant la vapeur au-dessus d'un bol d'eau chaude (pas chez les enfants de moins de six ans!).
  • Évitez l’alcool qui provoque le gonflement des muqueuses nasales.
  • Appliquez des compresses chaudes ou froides sur votre front et vos maxillaires.
  • Évitez le stress et faites les choses à votre rythme.
  • Évitez de fumer car cela ralentit la guérison.
  • Utilisez SINUTAB®, RHINOSINUTAB® ou NASASINUTAB® Spray en fonction de la nature de vos symptômes.

Consultez votre médecin

Vos symptômes n'ont toujours pas disparu après cinq jours ? Mieux vaut alors consulter un médecin, en particulier pour empêcher que vos symptômes aigus n'évoluent en troubles chroniques avec des effets potentiellement persistants. Le médecin pourra alors éventuellement vous prescrire un traitement approprié.

Conseils en cas d’allergie

Saviez-vous qu’environ 1 personne sur 4 souffre d’une forme d’allergie ? Vous n’êtes donc certainement pas seul. En outre, il existe différentes sortes d’allergie. Une allergie courante est celle au pollen ou rhume des foins, l’allergie aux acariens et l’allergie aux animaux domestiques. Nous vous donnons ci-dessous une série de conseils pratiques par type d’allergie afin de vous aider à en réduire les symptômes.

Ce n’est pas suffisant  ? Demandez conseil à votre pharmacien ou consultez votre médecin.

Qu’est-ce que l’allergie au pollen ?

Nous connaissons mieux l’allergie au pollen sous le nom de rhume des foins. Le rhume des foins est provoqué par le pollen des arbres, des graminées, des fleurs ou des graines. Les pics de pollen se présentent au printemps et en été. Mais le pollen peut aussi être source de problèmes plus tôt ou plus tard dans l’année, comme le pollen des champignons en automne.
Découvrez en un clin d’œil, sur le calendrier du pollen, quand vous risquez d’entrer en contact avec quel type de pollen. Pour avoir toujours ces informations avec vous, vous pouvez télécharger ce calendrier pratique.

Conseils pour réduire les symptômes de l’allergie au pollen

  • Fermez portes et fenêtres, surtout par temps sec et venteux. Ou utilisez des moustiquaires antipollen.
  • Aérez idéalement votre maison après une averse.
  • Passez régulièrement l’aspirateur pour garder votre chambre à l’abri du pollen.
  • Ne tondez pas vous-même. Évitez les parcs et les bois.
  • Évitez la climatisation dans la voiture. Le pollen peut rentrer dans la voiture via le système de ventilation.
  • Ne faites pas sécher votre linge à l’extérieur, car le pollen peut se nicher dans vos vêtements.
  • Quand vous sortez, protégez vos yeux du vent à l’aide de lunettes de soleil.
  • Ne frottez pas vos yeux qui démangent. Posez plutôt un gant de toilette humide sur vos yeux pour soulager les démangeaisons ou rincez ces derniers à l’eau tiède.
  • Le rhume des foins peut être aggravé par la fumée de tabac, les espaces fraîchement peints et les poussières domestiques. Il est conseillé d’éviter le contact avec les substances irritantes comme le chlore, l’ammoniac, le parfum, la laque, les gaz d’échappement et les fleurs et plantes très odorantes.
  • Planifiez vos vacances pendant une période sans pollen. Il y a plus de pollen dans l’air à la campagne qu’en ville, tout comme il y en a moins à la mer et à la montagne.
  • Écoutez les infos pollen du bulletin météo.

Qu’est-ce que l’allergie aux acariens ?

L’acarien domestique est un minuscule petit animal qui aime se nicher dans les vêtements, les coussins, les matelas et les revêtements de sol. Et même dans votre ours en peluche préféré ! L’acarien est présent dans toutes les maisons, tout au long de l’année. Mais comme vous êtes plus souvent à l’intérieur en hiver, vous risquez d’en subir davantage l’impact durant cette saison.

Conseils pour réduire les symptômes de l’allergie aux acariens

  • Aérez régulièrement votre maison.
  • Supprimez de la chambre les objets qui attirent la poussière tels que les livres, les jouets et les peluches.
  • Prévoyez un dressing distinct pour ne pas devoir installer votre penderie dans la chambre.
  • Recouvrez votre matelas et votre oreiller d’une housse spéciale, imperméable aux acariens.
  • Optez pour des rideaux, des draps et des édredons synthétiques.
  • Lavez votre literie une fois par semaine à plus de 60 °C.
  • Évitez les tapis et privilégiez un revêtement mural et de sol lavable.
  • Choisissez un aspirateur équipé d’un filtre antiallergie.
  • Nettoyez régulièrement à l’eau.

Qu’est-ce que l’allergie aux animaux domestiques ?

En cas d’allergie aux animaux domestiques, votre allergie est provoquée par les squames et la salive des animaux (domestiques) tels que les chiens, les chevaux, les lapins, les cobayes, les hamsters, les oiseaux…

Conseils pour réduire les symptômes de l’allergie aux animaux domestiques

Malheureusement, la seule chose à faire est de chercher un nouveau foyer pour votre animal de compagnie. Si vous devez rendre visite à une personne qui possède des animaux, n’oubliez pas de prendre votre médicament antiallergique.